Après 8 ans de bons et loyaux services dans L’EN, j’ai enfin eu le droit à ma 1ère semaine de formation à l’occasion de mon entrée dans l’ASH. Pour ceux qui n’auraient pas eu cette chance et occuperaient un poste en CLIS, IME, ITEP, SEGPA ou autre… je propose ici (très modestement) les notes prises lors de cette semaine.

a) Qui est handicapé?

L’AIS ( Adaptation et Intégration Scolaire) est devenue l’ASH (Adaptation scolaire et Scolarisation des élèves Handicapés) à partir de la loi de 2005. Dans l’esprit de cette loi, il ne s’agissait plus de rajouter un enfant handicapé à une classe quelques heures par semaine mais bien de le compter dans l’effectif permanent de la classe, de l’école. Pour utiliser une métaphore, avec l’AIS, on rajoutait une chaise en plus dans la salle de classe alors qu’il y en avait déjà 30; avec l’ASH, la chaise est déjà là pour accueillir l’enfant handicapé.

La loi de 2005 a permis de mettre en place:

  • le droit à la compensation (aides humaines, techniques, à l’aménagement du logement, animalières,…)
  • la MDPH pour permettre d’accueillir, d’orienter, de suivre tout au long de sa vie la personne handicapée en un seul lieu, avec une personne référente.
  • les PPS
  • le rôle de l’enseignant référent
  • la scolarisation près du lieu de domicile
  • l’aménagement des conditions d’examen

L’Adaptation scolaire relève du champ de la grande difficulté scolaire, non du handicap: les SEGPA sont des structures d’Adaptation: les élèves y sont orientés par la CDOEA ( Comission Départementale d’Orientation de l’Enseignement Adapté).

Les élèves handicapés sont désignés sous  le sigle de BEP (élèves à Besoins Educatifs Particuliers). Ils souffrent:

  • d’handicaps physiques (visuels, auditifs, moteurs,…) ou mentaux (trisomie, autisme,…)
  • de troubles du langage
  • de troubles du comportement, de la conduite
  • sont surdoués.

C’est la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapés) qui reconnaît le statut de BEP à un élève.

Le handicap se caractérise par:

  • les déficiences (lésions corporelles ou mentales) d’où découlent:
  • des incapacités (à écrire, lire, compter, se déplacer,…) qui engendrent:
  • des désavantages (des conséquences sur la vie quotidienne ou scolaire)

A partir de la suspicion de handicap, voici les différentes étapes jusqu’à la reconnaissance et la prise  en charge de celui-ci:

  1. Réunion de l’équipe éducative avec famille, enseignant, psy, médecin, Rased et intervenants extérieurs. L’équipe éducative propose de remplir une demande à la MDPH.
  2. Ce sont les parents qui remplissent une demande à la MDPH (aidés par l’enseignant référent de la MDPH)
  3. La MDPH définit les différents besoins de l’élève à partir de différentes évaluations, notamment psychologiques. L’enseignant référent élabore un « Projet de Vie » qui permet de définir les compensations financières, humaines, matérielles,….
    Le Projet de Vie intègre le PPS (Projet Personnalisé de Scolarisation) élaboré par les enseignants pour donner les directions pédagogiques et géré par l’enseignant référent. Le PPS définit:
  • les modalités d’accueil
  • les objectifs poursuivis
  • les moyens pour les mettre en oeuvre
  • les prises en charges
  • les mesures d’accompagnement

C’est la CDA (Commission des droits et de l’autonomie) qui enterrine la décision.

b) Les structures

=> 1er degré:

  • CLIS (Classe d’Inclusion Scolaire)
  • IME (Institut Médico-Educatif) où on trouve des classes d’IMP (Institut Médico-Pédagogique) qui accueillent des élèves jusqu’à 12 ans
  • IDS (Institut pour Déficients Sensoriels)
  • IEM (Institut Education Motrice)
  • CTJ (Centre Thérapeutique de Jour)
  • ITEP(Institut thérapeutique éducatif et thérapeutique)

=> 2ème degré:

  • ULIS (Unité localisée d’inclusion scolaire)
  •  IME (Institut Médico-Educatif) où on trouve des classes d’ IMPro (Institut Médico-Professionnel)
  • IDS (Institut pour Déficients Sensoriels)
  • IEM (Institut Education Motrice
  • CTJ (Centre Thérapeutique de Jour)
  • ITEP(Institut thérapeutique éducatif et thérapeutique)
  • EEP (Etablissement Educatif et Pédagogique)

Le SESSAD (Service d’Education et de Soins à domicile) est une structure d’accompagnement des jeunes jusqu’à 16 ans qui comprend des éducateurs, des psychologues, des psychomotriciens, orthopédistes, enseignants,… Ils se déplacent sur le lieu de scolarisation.

Publicités