Suite à un commentaire, je vais essayer d’expliciter ici ma manière d’aborder l’écriture au CP. Comme d’habitude, ceci est un humble partage, certainement très loin des modèles: je suis donc ouverte à toute remarque pour améliorer ma pratique.

Tout d’abord, malgré les nombreuses recommandations trouvées dans mes différentes lectures, je n’adopte pas une progression par familles de lettres (les ronds, les ponts, …) mais je suis l’ordre d’apparition des lettres en phonologie. Ceci pour deux raisons, cela permet d’enfoncer encore le clou pour la reconnaissance visuelle de la lettre étudiée en code (mes élèves en ont vraiment besoin) et quand on voit une lettre, proche d’une autre (par exemple le d et le a) j’en profite pour faire des révisions (et ça mes élèves en ont encore plus besoin!).

1ère séance:

Découverte de la lettre: avec le doigt tendu (« le stylo magique ») les élèves tracent la lettre dans l’espace sur le plan vertical puis horizontal, en grand puis en plus petit, dans la paume de la main, en fermant les yeux, sur le dos du camarade. Je verbalise les différentes étapes. Lors de la première séance, je n’insiste pas sur la taille de la lettre.

Ensuite, les élèves utilisent tous les outils scripteurs possibles (feutres, crayons, stylos,…) et tracent la lettre sur un A6 blanc. Il s’agit de mémoriser le geste, de faire la lettre de manière fluide sans lever le stylo. Je prends les élèves en grandes difficultés à part et leur fait tracer la lettre dans une boîte plate avec des graines de polenta à l’intérieur: tout d’abord avec le doigt puis avec un feutre bouché. Il suffit de secouer la boîte pour recommencer.

Il est aussi intéressant de faire suivre le doigt de l’élève sur une lettre rugueuse comme on trouve dans l’album « Balthazar et les lettres à toucher »

2ème séance:

Reprise collective du tracé puis observation de la taille de la lettre.

Les élèves s’entraînent sur leur ardoise. Je leur fournis un feutre d’ardoise fin que je garde que pour cette occasion. Pour les élèves en difficulté, j’ai des ardoises pédagogiques: lignage agrandi, lignes numérotées et colorées.

3ème séance:

Les élèves sont divisés en deux groupes:

4ème séance:

Ecriture dans le cahier du jour (sur le même principe que dans le cahier d’écriture). Je prends les élèves en difficulté autour d’une table à l’arrière.

Voilà rien d’exceptionnel! J’attends vos remarques et suggestions!

Publicités