Dans la même optique que les fiches outils bihebdomadaires à destination des parents, cette année, j’invite les parents dont les élèves sont en difficulté et bénéficient de l’aide perso à venir assister à une des séances.

L’aide personnalisée a lieu dans mon école de 16h à 17h. Lors de cette séance, les parents participent à l’animation des différents jeux que je propose:

  • connaître la comptine numérique:
    – les élèves énoncent un nombre à tour de rôle, celui qui se trompe est éliminé. On continue jusqu’à ce qu’il ne reste qu’un participant.
    – la suite muette: un élève tape des coups de tambourin, les autres élèves doivent trouver combien.
  • conscience phonologique: jeu des chenilles des voyelles.
    Ce jeu est téléchargeable chez Nonete dans la rubrique de s jeux phonologiques.
  • apprentissage de la lecture et de l’écriture de mots-outils: sous la forme d’un mémory avec les premiers mots-outils de l’année. On commence par devoir dire le mot avant de pouvoir retourner la carte puis j’ajoute une consigne, il faut épeler les lettres du mot  pour retourner la carte et enfin il faut écrire le mot sur l’ardoise pour avoir le droit de retourner la carte.
    Je vous joins le mémory: memory mots-outils 1

A la fin de la séance, je discute pendant un quart d’heure avec le parent sur la manière dont il peut aider son enfant et lui remet une pochette avec les deux jeux abordés.

Pour inviter les parents, la directrice de l’école a appelé les parents individuellement pour montrer le côté important de cette invitation puis j’ai donné à chaque enfant une invitation où le parent cochait des dates qui lui convenait.

Pour l’instant, j’ai reçu une maman non francophone (ou plutôt au français très rudimentaire). Elle a pu quand même participer à tous les jeux (avec quelques difficultés pour les chenilles car les images demandent quand même un certain vocabulaire). J’ai eu l’impression qu‘elle s’est sentie à l’aise et s’est rendue compte qu’à la maison elle pouvait aider son enfant malgré la barrière de la langue.

Et même si je me leurre sur l’impact de cette action, le sourire et la fierté de son enfant lors de la venue de sa maman à l’école suffit largement à penser que cela aura été positif pour cette famille!

Allez faire un tour de ce côté:

Publicités